CoFaber | Tout savoir sur l'aménagement d'une cave à vin
09 72 54 57 70 (Appel GRATUIT)

Bourgogne, Alsace, Loire, Beaujolais, Bordeaux … : autant de lieux dont l’évocation vous renvoie à de succulents crus et qui exhalent un parfum d’évasion. A défaut de pouvoir les parcourir, une cave à vin vous permettra déjà de voyager et de rêver à domicile. Un luxe accessible à tous les budgets et à condition de respecter certaines règles afin de préserver la qualité de vos précieux breuvages.

Alessandra M. Comments Tendances Déco 03 août 2017
Aménager une cave à vin

Les différents types de caves à vin

Il existe quatre grands types de caves à vin : la cave à vin de vieillissement (aussi nommée cave de vieillissement, cave de conservation, cave de garde), la cave à vin pour cuisine (encastrée ou intégrée), la cave à vin de service, également nommée sommelière, surtout utilisée par les professionnels et enfin la cave à vin polyvalente. Cette dernière regroupe les caractéristiques de trois types de cave à vin précités. Elle est surtout destinée aux grands amateurs de vin. Elle possède ainsi différentes fonctions : faire vieillir le vin sur le long terme, le conserver pendant une durée courte pour qu’il atteigne son apogée, le mettre à la bonne température pour le déguster.

Pour faire vieillir au mieux ses vins, a fortiori ses grands crus, la cave naturelle est l’idéal. Une cave à vin enterrée pour être constituée de pierre, de terre battue ou de craie, qu’elle soit naturelle ou créée ex nihilo. Si un tel aménagement n’est pas possible reste la solution de la cave à vin électrique ou encore le cellier pour lequel il faudra cependant avoir suffisamment de place.

Les matériaux les plus communément utilisés sont le gravier ou le sable pour le sol, des briques ou du lait de chaux pour une bonne isolation aux murs et enfin pour le stockage des bouteilles des casiers en bois ou en fer, voire en polystyrène. Des matériaux plus récents permettent d'obtenir les mêmes résultats pour une cave à vin enterrée, enduit anti-humidité en polyuréthane au sol, enduits hydrofuges ou injections de résine au mur et enfin au plafond du polystyrène.

Le matériau adéquat qui pourra s’adapter à tout type de cave à vin dépendra du style que vous souhaitez donner à celle-ci. L’inox lui donnera ainsi une allure plus contemporaine. Le bois contribuera à créer une cave plus classique. Et, enfin, la porte vitrée pourra convenir à tout style, contemporain ou classique, selon votre souhait.

 

Les conditions requises à la bonne préservation des spiritueux

Bien sûr, pour que vos spiritueux soient bien conservés, bonifiés avec le temps sans être altérés, votre cave devra remplir un certain nombre de conditions au premier rang desquelles la température et l’aération. L’obscurité, l’hygrométrie (le taux optimal d’hygrométrie se situe autour de 70-75 %) et l’absence de vibrations sont également des conditions permettant d’obtenir un bon vieillissement de ses vins.

La cave à vin idéale serait une cave enterrée, à 12°C constants, humide et dotée d’un sol en terre battue. Bien sûr, ces conditions idéales peuvent accepter quelques variables.

Ainsi, la température idéale d’une cave se situe entre 12°C et 13°C mais les variations minimes de température au fil de l’année et des saisons, de 12°C à 20°C, sont néanmoins acceptables. L’essentiel est que cet écart de température ne soit pas trop important et surtout pas trop brutal. Une faible amplitude de variations de la température va en effet accélérer légèrement le vieillissement du vin. Cela peut donc même être un avantage. Tout dépendra de vos objectifs de garde : pour les gardes moyennes, une certaine variation de la température est tolérable, alors que pour les gardes supérieures à dix ans, il est conseillé de se rapprocher au maximum de conservation de 12°C-13°C.Sachez cependant que certains vins ne supportent presque jamais de température supérieure à 14°C. Vous l’aurez compris : si la température est importante, sa variation est capitale. Les chocs thermiques sont très néfastes pour le vin. Il faudra donc veiller à ce que la température soit constante.

Autre élément capital dans le bonne conservation et pour le vieillissement du vin est une bonne aération pour éviter les moisissures et les mauvaises odeurs. Pour cela, vous pourrez par exemple installer un système de ventilation. Une atmosphère confinée représente en effet un risque pour les vins qui peuvent prendre de faux goûts, dont celui de moisi. Les mauvaises odeurs sont également un ennemi du vin, elles peuvent ainsi traverser le bouchon. Dans une cave enterrée, un soupirail et un sol en terre battue suffisent pour une bonne aération, avec parfois l’appoint d’un simple ventilateur. Une bonne cave doit donc être bien ventilée. Une ventilation convenable peut être obtenue grâce à une seule ouverture, de préférence au nord : la pénétration de lumière et de chaleur sera réduite au minimum.

 

Comment choisir le bon emplacement pour installer une cave à vin ?

Les bouteilles doivent être conservées couchées. C’est notamment très important pour garder le bouchon humide grâce au contact avec le vin afin de ne pas endommager le vin. Il faudra donc prévoir l’espace nécessaire. Cela étant dit, la cave à vin peut être grande ou petite, large ou étroite, encastrable ou de pose libre. Elle devra surtout répondre le mieux possible à vos besoins. Il existe aujourd’hui des modèles adaptés à tous les cas de figure et à tous les budgets, du plus sobre au plus sophistiqué. Tout dépendra notamment du nombre de bouteilles que vous souhaitez y conserver.

La cave naturelle est le lieu idéal que vous soyez en maison ou en appartement. Si vous n’en avez pas, il faudra éviter les pièces sensibles dont les vapeurs peuvent nuire au vin ou encore la proximité d’une chaudière. Sinon, tout lieu pourra convenir sachant que leurs dimensions leur permettent aujourd’hui de s’adapter partout. Pour optimiser l’espace, vous pourrez opter pour l’aménagement de cave à vin en bois. Un menuisier pourra alors vous créer les étagères sur mesure pour qu'elles s'adaptent à votre pièce et donc pour prendre un minimum de place.

Dans le cas d’une cave à vin régulée par un circuit froid unique, celle-ci devra être obligatoirement installée dans une pièce ou local dont la température ambiante sera en permanence au-dessus de 12°C. Dans le cas d’un appareil possédant une fonction hiver, il pourra être installé dans une pièce ou un local dont la température ambiante pourra être comprise entre 0°C et 10°C, sans toutefois être inférieure à 0°C.

Toutefois, et afin d’optimiser leur fonctionnement, les caves à vin à deux ou trois zones de température doivent être installées dans une pièce dont la température est supérieure à 6°C.

Pour les mêmes raisons, les caves multi-usages doivent être installées dans une pièce dont la température ambiante est supérieure à 12°C.

Pour le reste, tout lieu pourra convenir à condition de remplir les conditions précitées, d’être le plus pratique pour vous et de pouvoir contenir la quantité de bouteilles que vous souhaitez y placer.

 

Quel budget faut-il prévoir pour installer une cave à vin ?

On dit communément que le coût d’aménagement d’une cave à vin ne doit pas dépasser la valeur des vins qu’elle contient. Dans tous les cas, à nouveau, il faudra prendre soin de bien vérifier l’hygrométrie, la ventilation et l’éclairage des lieux, au risque de gâcher votre vin. Le budget à accorder pour conserver son vin dépend clairement des aménagements qui vous intéressent et du nombre de bouteilles à conserver. Aménager sa cave à vin peut coûter quelques centaines d’euros ou plusieurs dizaines de milliers d’euros. Les travaux les moins coûteux consistent en l’aménagement d’une pièce existante. Construire une cave neuve sera plus coûteux que d’aménager son garage, une cave existante ou un local existant. Pour vos bouteilles les plus rares, pensez à l’achat d’une cave de vieillissement encastrable.

Le prix dépend du type de cave à vin, de ses caractéristiques et de son design. De multiples critères notamment liés au lieu seront aussi à prendre en compte : l’état actuel de la cave ou de la pièce à aménager, les besoins en matière d’isolation et d’aménagement, les équipements choisis, le nombre de bouteilles à conserver. De tels travaux peuvent nécessiter différents aménagements : isolation, pose de porte-bouteilles, éclairage intérieur et électricité, ventilation, dispositifs de sécurité… Pour 300 € , vous pourrez ainsi obtenir une cave à vin de vieillissement de 20 bouteilles jusqu’à plus de 3 200 € pour plus de 200 bouteilles. Pour des caves à vin de conservation, vous trouverez à partir de 400 € pour 20 bouteilles et à partir de 1 600 € pour plus de 200 bouteilles. Pour une cave à vin de service à partir de 300 € pour 20 bouteilles. Pour une cave à vin polyvalente, comptez au moins 1 500 €.

Le prix des caves à vin enterrées préfabriquées s’échelonne entre 5 000 € et 76 000€ selon les dimensions de la cave et par conséquent la contenance. Les plus chères peuvent contenir jusqu’à 6 000 bouteilles. L’installation d’une cave enterrée nécessite des travaux conséquents : terrassement, étanchéité, comblement. On estime que le prix d’aménagement d’une cave à vin se situe la plupart du temps entre 800 et 1 000 € par mètre carré. Le prix au m2 sera cependant plus élevé sur une cave de petite taille, car certains investissements sont les mêmes, peu importe la taille de la pièce.

Si vous avez un budget restreint, sachez enfin que le prix des étagères porte-bouteille commence à quelques dizaines d’euros, et il n’est pas forcément difficile de les installer.



Alessandra M.