CoFaber | Comment réaliser une isolation par la toiture ?
09 72 54 57 70 (Appel GRATUIT)

Il y a des choses que nous avons tendance à ne remarquer que si elles sont défectueuses. En effet, nous nous extasions rarement devant une belle toiture même si, dans certains édifices, elles relèvent pourtant d’un véritable travail artistique. Difficile par exemple de ne pas être béat d’admiration devant les 3 500m2 de toiture du château de Vaux le Vicomte dont l’impressionnante rénovation s’est achevée en 2012. En cas de toiture présentant une anomalie, les désagréments que celle-ci engendrera, de la déperdition de chaleur jusqu’à la fuite d’eau et jusqu’aux odeurs nauséabondes, vous feront réaliser à quel point le bon état de cet élément de votre habitation, aussi modeste soit-elle, est essentiel à votre bien-être.

 

La déperdition de chaleur par la toiture

L’isolation est en général associée aux murs. Or, contrairement à ce qu’on pourrait croire, le toit est pourtant responsable de 30% des déperditions de chaleur. Ces pertes thermiques provenant de la toiture résultent de différents facteurs. En premier lieu, elles sont liées au fait que le toit comprend une large surface de contact entre l’intérieur et l’extérieur. Ensuite, le toit est exposé au vent. Enfin, la chaleur diffusée dans la maison aura tendance à monter vers le haut et donc à s’accumuler sous les toitures.
On distingue ainsi trois sources de pertes thermiques résultant de la toiture. La première source est un manque d’isolation du dernier plafond. La deuxième source est un manque d’isolation des sous-pentes et des combles. Enfin, la déperdition de chaleur peut provenir de fuites d’air entre les tuiles et au niveau des jonctions de la charpente avec le mur. Heureusement, ces pertes thermiques peuvent être mesurées par un diagnostic thermique. Celui-ci chiffre les performances énergétiques du logement par rapport à la réglementation en cours, la RT2012, fixée lors du Grenelle de l'Environnement. Un professionnel s’en chargera en récoltant des informations sur l’habitation, en détectant les problèmes à la caméra thermique (fuites, moisissures…) et enfin en vérifiant visuellement l’état de votre toiture.

 

Comment se fait l’isolation par la toiture ?

Le mode d’isolation par la toiture variera en fonction du type de toiture du logement, de l’isolation par l’intérieur ou l’extérieur et du niveau de performance visé. Nous distinguons ainsi trois types de toitures : toitures sur combles perdus (non aménageables), toiture sur combles habitables (pièce habitable ou aménagée) et enfin toit terrasse.

Dans le premier cas, celui des combles perdus, l’isolation consistera à poser une ou deux couches d’isolant sur le plancher ou sous celui-ci. Divers matériaux pourront ainsi être utilisés : fibre de bois en soufflage ou en panneaux, laine minérale en panneaux ou en rouleaux, polyuréthane en panneaux, laine de coton… Si les combles sont aménageables, il faudra procéder à une isolation sous rampants qui consistera à isoler sur les chevrons ou sous les chevrons de la toiture, voire les deux. Une lame d’air sera parfois nécessaire pour assurer la ventilation de l’ensemble.

Dans ce deuxième cas, les matériaux utilisés seront les suivants : polystyrène ou polyuréthane en panneaux, laine de coton, fibre de bois, laine minérale en panneaux ou en rouleaux. Dans le cas de combles aménagés, vous pourrez aussi opter pour une isolation par l’extérieur en faisant poser des panneaux « sandwich » sous la toiture constitués de trois couches superposées : un support de couverture, un isolant (polystyrène expansé par exemple) et une sous-face faisant office de plafond pour vos combles, et, enfin, la pose de la couverture (tuiles ou ardoises). Vous pourrez également choisir la méthode « sarking » qui consiste là aussi à superposer des couches : les panneaux rigides (fibres de bois en général) qui s’emboitent, puis l’isolant qui pourra être en polystyrène expansé, fibre de bois ou polyuréthane, et enfin la toiture. Ce dernier procédé entrainera une surélévation d’une dizaine de centimètres.

Enfin, en cas de toit-terrasse, l’isolation se fera toujours par l’extérieur.

 

Comment éviter la perte de chaleur par la toiture ?

Si l’isolation de votre toiture est mal faite, cela engendrera inéluctablement des fortes déperditions thermiques. Cela pourra également occasionner des fuites d’eau. Même microscopiques, ces infiltrations pourront causer d’importants désagréments et dommages dans l’habitation concernée mais aussi provoquer un risque pour la structure du bâtiment et des dangers pour la santé. La moindre infiltration peut ainsi rendre caduque l’efficacité de l’isolation et provoquer une dégradation des murs et des plafonds ou encore engendrer des fissures mais aussi des odeurs nauséabondes.
De nombreux signes pourront vous alerter sur une mauvaise isolation : tâches au plafond, écoulement d’eau, odeur d’humidité, moisissures. Des variations de température à l’intérieur de la maison pourront également vous alerter : pièces plus froides que d’autres ou différences de température entre plancher et plafond, plancher froid près des murs extérieurs. Une peinture qui se décolore ou se fissure pourra également être un indice. Si vous observez un coût de chauffage en augmentation, cela pourrait aussi être un indicateur, de même si la température de votre logement varie en fonction de celle de l’extérieur.

Si vous êtes alertés par un ou plusieurs de ces facteurs, vous pourrez alors faire appel à un professionnel qui effectuera un diagnostic thermique selon les trois étapes précédemment évoquées : recueil d’informations sur l’habitation, détection des problèmes à la caméra thermique et enfin vérification visuelle.

 

Combien cela coûte de refaire une isolation par le toit

Le prix de l’isolation de toiture va dépendre des matériaux d’isolation utilisés, de la surface à isoler ainsi que de la technique d’isolation à laquelle vous aurez recours.

L’étude de trois cas va vous permettre de vous faire une idée.

Prenons tout d’abord l’exemple d’une maison individuelle de 100 m2 située à Limoges, construite en 1975, avec 50 m2 de toiture à isoler. Isoler des combles aménagés par l’extérieur coûterait 9 712 € soit 194 € du m2. Une isolation par l’intérieur du même logement coûterait environ 3 052 € sachant que ces travaux sont éligibles au crédit d'impôt de 30% (équipement et main d'œuvre).
Prenons ensuite l’exemple d’une maison de Sablé sur Sarthe de 75 m2 construite en 1983 dans laquelle on souhaite isoler des combles perdus de 75 m2. Le coût global moyen du projet sera alors de 2 856 € soit 38 € du m2, sachant que le devis pourra osciller de 1 704 € à 4 007 €. Là encore ces travaux sont éligibles au crédit d'impôt de 30%.
Enfin, prenons un dernier exemple, celui d’une maison proche de Paris, à Boulogne Billancourt, construite entre 1989 et 2000 et d’une surface de 150 m2, dans le cas d’isolation par l’intérieur de combles aménagés pour une surface d’environ 100 m2. Les prix constatés sont compris entre 2 907 € et 5 379 € pour un coût moyen estimé à 4 143  € soit 55 € du m2. Là encore les travaux sont éligibles au crédit d’impôt.

Même si ces coûts peuvent vous paraître élevés, sachez que ces travaux se révèleront finalement rentables puisqu’ils vous permettront de faire des économies de chauffage et donc de diminuer votre facture d’énergie. Comme nous vous le disions en préambule, 30% des pertes énergétiques de la maison s’effectuent en effet par la toiture. Une bonne isolation par la toiture vous permettra donc de faire des économies énergétiques et financières tout en obtenant une température agréable.



Alessandra M.